La grive

Administration / Production / Diffusion

La compagnie La Grive est codirigée par les chorégraphes Clémentine Maubon & Bastien Lefèvre. Forts de leurs riches expériences de danseurs interprètes, ils fondent la compagnie La Grive en 2019. Dès leur premier projet, ils questionnent le corps dans ses grandes profondeurs comme un prétexte pour parler de l’individu, de ses tensions, de ses tentatives d’équilibre et de son rapport à l’autre. Leur engagement physique et psychologique est total. En parallèle de leurs créations au plateau, ils inventent le projet d’Equipe de France de danse contemporaine, manière de décliner leur approche du corps en de multiple projets de performances à travailler avec les habitants d’un territoire.

La compagnie La Grive est installée en Pays de la Loire.

Co-création avec la Cie LOBA (Annabelle Sergent)
En production – Création janvier 2024

Une pièce de théâtre et de danse déambulatoire pensée pour les gymnases et autres espaces de sports.
À travers une galerie de portraits de sportif·ve·s reconnu·e·s, les artistes  questionnent la victoire, le génie et le dépassement de soi, ainsi que l’échec, les déboires, les bêtises, la tricherie, les rebondissements, l’humain. Ils souhaitent traiter de l’intensité et de la singularité de ces parcours, de ce que cela fait raisonner, vivre et construire en eux.

Comment retranscrire la parole d’un cœur ? MON CŒUR… J’admire et plains mon cœur car il est encore plus actif que moi. Il ne sait pas s’arrêter. Il me dit quand j’ai peur, quand j’aime, il s’emballe avant même que je saute la haie. Le cœur fait du dépassement de fonction, si bien que son claquage est irrévocable. Je le sens bien, il vit la passion, la tristesse, la surprise, il cogne, il se serre. Il a sa vie à lui en moi.

Combien pèse une récompense ? La réussite est-elle une charge ? La question se pose face à cette athlète qui traverse la scène au ralenti, portant ses médailles comme autant de victoires et d’accomplissements, en traîne d’or et de plomb…
Atteindre le podium devient pour elle le moment du dévoilement, quand les états de corps produisent d’autres histoires, d’autres images. Si chaque médaille a son revers, c’est ici avec toute la légèreté, l’humour et le sens du décalage des chorégraphes !

Les abdominaux comme moteur, comme parti pris pour parler du ventre, de ce qu’il y a dedans, de ce qui en naît, de ce qu’on y cache. La Grive questionne l’abdomen dans ses profondeurs pour parler de l’individu avec ses forces, sa beauté mais aussi ses peurs, ses fragilités, ses tensions. Des allers-retours entre ces strates qui génèrent une danse parfois drôle et crâneuse, parfois plus profonde, viscérale, voire “intestinctive”.

Cépages dansants est une commande du festival « Danse de tous les sens » à Falaise(14). Avec Emmanuel Menard, caviste, nous faison le constat qu’il y a un véritable vocabulaire commun entre danse & oenologie. Des mots et des expressions similaires pour décrire un vin, une danse, une danseuse. L’idée est alors venue de faire dialoguer et se rencontrer la mise en scène de la danse et celle de la dégustation. Un geste qui traduit le palais et un vin pour éclairer le mouvement. 

mar. 25 juin

SOLI MANIA- Le Safran @ Amiens (80)

Représentation à 19h30