ARCOSM

Production / Diffusion

La compagnie Arcosm, dirigée par le chorégraphe Thomas Guerry,  affirme une écriture transdisciplinaire dans laquelle le mouvement se frotte toujours à d’autres disciplines artistiques (la musique, le cinéma) et qui s’adresse à toute la famille. Thomas Guerry cherche dans l’écriture à initier un terrain de création commun. Il fait appel pour cela à des interprètes polyvalents pour imaginer à leurs côtés une forme de spectacle total. Son travail s’autorise volontiers l’humour, engage des saillies du côté du registre burlesque. Perturber le cours des choses avec fougue, jouer avec le déséquilibre, la surprise et l’imprévu au sein d’une écriture cadrée et maîtrisée, imaginer un monde à partir d’éléments scénographiques forts sont autant de lignes directrices qui guident à ce jour le travail d’Arcosm. Entre théâtre onirique et rêverie dansée, chaque pièce est emmenée par une énergie communicative et un univers expressif.

La compagnie Arcosm est installée en Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est conventionnée par la DRAC et la Région. 

En production – Création mars 2024

Dix-huit minutes et trente-quatre secondes, c’est le temps qu’il aura fallu à Élie pour arriver dernier au cross du collège. Depuis, on évite même de lui adresser la parole. C’est toujours le dernier choisi dans l’équipe, celui pour lequel personne ne fait de place à la table de la cantine. Élie est lent, très lent, trop lent. Pire, il nous ralentit.

C’est à partir de cette fable que la fratrie Guerry, Thomas & Bertrand, déploie la vie de cet enfant, et affirme un langage transdisciplinaire à la croisée des arts du geste, du théâtre et du cinéma.

Dans l’hôtel, les intimités sont poreuses, chacun se frôle, ce qui a un haut pouvoir cinématographique. Cet enfermement forcé révèle les personnalités des voyageurs et sont autant de matières théâtrales qui nourrissent le mouvement. En grand écart entre Keaton et Tarantino, HOTEL BELLEVUE est fantaisiste mais pas seulement. Cette pièce va chercher en nous notre capacité à s’émouvoir et notre besoin de voyager entre réalisme et utopie.

La stabilité serait à rechercher à tout prix ? Dans la vie, nos chemins, nos choix, sont finalement une suite de petites crises, de bascules, nous forçant à aller de l’avant, à se mettre en mouvement. Après tout, être stable pourrait vite devenir ennuyeux, passif, inerte… Dans ce court opus conçu pour une grande proximité avec le public, on lit l’éloge de de l’instabilité, elle devient désirable !

ECHOA rend visible la musicalité de la danse et souligne la chorégraphie de la musique. C’est comme un concert de danse inattendu pour voir la danse d’une oreille neuve. Rendu possible par la rencontre d’un percussionniste et d’un danseur, le spectacle est une découverte de l’autre, un apprivoisement ludique et touchant. ECHOA est le premier spectacle de la compagnie, il a tourné près de 950 fois à travers le monde.

ven. 08 mars

18’34 » – Théâtre des Collines @ Annecy (74)

Représentations à 14h30 & 19h le 7 mars, et 14h30 & 20H le 8 mars

ven. 22 mars

HÔTEL BELLEVUE – Théâtre du Vellein @ Villefontaine (38)

6 Représentations scolaires les 19, 21 et 22 mars, 1 représentation tout public le 20 mars

mar. 02 avril

18’34 » – Théâtre de Cusset (03)

Représentations à 14h30 & 20h30